RSS

Au cercle Saint-Joseph, une piste de bourles toute rénovée

02 Sep

NEUVILLE EN FERRAIN    Au cercle Saint-Joseph, une piste de bourles toute rénovée

Nord éclair  Publié le samedi 01 septembre 2012  – HUGUES BALLOIS > hugues.ballois@nordeclair.fr

Refaite l'année dernière, la piste de la bourloire a dû cet été être rénovée. Demain, après trois semaines de travaux, les bourleux vont y jouer.Refaite l’année dernière, la piste de la bourloire a dû cet été être rénovée. Demain, après trois semaines de travaux, les bourleux vont y jouer.

Après trois semaines de travaux, la rénovation de la piste de bourles du cercle Saint-Joseph vient d’être terminée.

Demain après-midi, les bourleux pourront y jouer à nouveau.

À force de la pratiquer à longueur d’années, ils en connaissent tous les recoins, les imperfections, les moindres petits défauts.

La piste de bourles du cercle Saint-Joseph « vit ». « Elle est sensible à la chaleur, à l’humidité, renchérit Lucien Lemaire, un des bénévoles de l’association. On ne joue jamais dans les mêmes conditions. » Pour éviter les variations, les bourleux jettent même de la sciure tamisée, passent quand ils le jugent nécessaire un rouleau en ferraille de 140 kg, spécialement fabriqué par un des leurs. Un coup de balai, et la piste est prête. Cette piste, les bourleux en parlent comme d’une vieille dame soignée qu’il faut préserver et dont il faut prendre soin surtout.
Mais en février, la belle a souffert des intempéries dues aux chutes de neige. Du coup, infiltration d’eau. De petits soufflets apparaissent alors.
« On a quand même eu 70 % d’humidité sur une bande centrale d’un mètre. » Malgré cela, la bourloire est restée ouverte jusque début août donc mais « si on n’avait pas fait ces travaux, on l’aurait abîmée de plus en plus. » Du coup, il y a un peu plus de trois semaines, une société de bourleux de Belgique est venue restaurer la piste. A l’identique. Parce qu’à Neuville, elle est composée d’un mélange de terre, paille et de bouse de vache. Contrairement à certaines qui, en substance, sont bétonnées et ont un revêtement plus moderne. « Chez nous, c’est « la pure de chez pure », se félicite Lucien. C’est notre patrimoine historique, la piste aura 152 ans en octobre et il faut la préserver en l’état. » Ces travaux de rénovation ont permis de rectifier quelques petits éclats ici et là, « avec une plus grosse intervention sur une petite partie de la piste » qui a été entièrement refaite en 2011. En moyenne, « il faut refaire le revêtement complet tous les quatre-cinq ans » pour garder d’excellentes conditions de jeux. Et satisfaire la cinquantaine de bourleux qui viennent chaque semaine au cercle Saint-Joseph. Et qui comptent bien retrouver leur compagne de jeu rajeunie…

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 2 septembre 2012 dans Jeux

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :