RSS

La médaille d’argent Jeunesse et Sports

10 Juin

La médaille d’argent Jeunesse et Sports pour le

bourleux Jean-Pierre Moerman

vendredi 10.06.2011, La Voix du Nord

Une distinction amplement méritée pour le président de la Fédération des sociétés de bourle du Nord.

|  LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

À l’exemple de son père, Jean-Pierre Moerman s’intéresse à la bourle. On est alors en 1973, il a 19 ans. Il faut dire qu’il a la piste de la Nouvelle Bourloire, rue de Dunkerque, sous la fenêtre de sa chambre…

Il commence à pratiquer la bourle dans le club et devient joueur expérimenté. Il remportera le tournoi des jeunes en 1985, plusieurs fois le tournoi de la ville de Tourcoing, le tournoi Martel, ainsi que les tournois de la Concorde, des Congés… Il gagne également le tournoi franco-belge Eurobourle 2004. En 1986/87, il devient archiviste de la Fédération de Tourcoing, à la demande du président Loosfeld. En 1990, Jacques Desmet, élu président, lui demande d’entrer dans la commission. Il accepte et il est élu. Il pourra ainsi mettre en application ses idées, s’occuper du tournoi des jeunes, du tournoi franco-belge des moins de 18 ans organisé par la Fédération du Nord.

D’ailleurs, il a le souci de transmettre le jeu, il accueille les élèves de CE2 de l’école Lavoisier chaque semaine à Saint-Christophe, pour de l’initiation. Il encourage les sociétés de la Fédération du Nord à faire de même. En 1987, il prend en main le jumelage de la bourle flamande à Tourcoing avec la boule de fort angevine. Il passera la main en 2010. « Si le jumelage persiste, nous le devons, pour l’essentiel, à Jean-Pierre. Il se déplace à Angers quand il le faut, pour organiser les rencontres, chaque année, entre Tourcoing et Angers. Par deux fois, il sauve le jumelage en relançant les responsables. Grâce à ses bonnes relations avec Pierre Morin, président de la Fédération de boule de fort de l’Ouest, il renforce les liens avec cette structure, initiés en 2006 », affirme Jacques Desmet.

En 1996, il crée une équipe, « Les Copains de la Bourle », au Cercle Saint-Christophe. « Les Copains » existent toujours et ils remportent bon nombre de concours. En 2001, il est élu président du Cercle Saint-Christophe, menacé par un projet d’aménagement du jardin botanique. Il réussit à faire inscrire le Cercle Saint-Christophe et les bourloires de Tourcoing sur la liste supplémentaire des Monuments historiques, avec l’appui de la direction régionale des affaires culturelles. Grâce à cette action, la Fédération du Nord a pu faire classer cinq autres bourloires de la région. Aujourd’hui, le Cercle Saint-Christophe est bien vivant avec ses deux pistes et sa section de billard. Parmi les nouvelles qui lui font plaisir : l’annonce que les travaux de rénovation du Cercle Saint-Christophe vont commencer très vite. Président de la Fédération des sociétés de bourle du Nord, pour deux ans, en 1994 et  1995, il le redevient en 2007. Il fait adhérer la Fédération à l’Association européenne des jeux et sports traditionnels et la représente aux assemblées générales qui se tiennent dans les différents pays européens.

Jean-Pierre est un homme de bonne volonté, de courage, de ténacité, dévoué et serviable. Derrière l’homme, il faut chercher la femme et c’est une belle occasion de remercier sa compagne, Dominique, pour son soutien.

Fin mai, les bourleux étaient à la fête autour de Jean-Pierre Moerman. Le président de la Fédération des sociétés de bourle du Nord a reçu, des mains de Michel-François Delannoy, maire de Tourcoing, la médaille d’argent de la Jeunesse et des Sports. La médaille de bronze, il l’avait reçue en 2006. « Pourtant, s’il y a des médailles dont il y a lieu d’être fier, je voudrais citer en tout premier lieu ma médaille d’or des donneurs de sang », déclare simplement Jean-Pierre. •

LUCIEN MÜLS (CLP)

MERCI A NOTRE AMI LUCIEN POUR LE REPORTAGE.

Advertisements
 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :